Le camp multi pêche au bord du Tarn

Voici les images et le résumé du dernier séjour pêche du mois d’Août

               C'est avec trois jeunes pêcheurs : Guillaume, Mattéo et Willy que nous sommes allés nous installer au bord du Tarn en camping sauvage pour 3 nuits.

Au programme :

- La gestion du camp (course, vaisselle, repas, toillettes sèches...)

- Pêche au feeder pour faire des vifs pour le silure.

- Pêche des carnassiers aux leurres.

- Pêche de la truite fario en rivière en nymphe.

- Pêche de la carpe de nuits

En bref !

Une semaine réussi ! Avec une météo plus que clémente (un peu trop de vent le premier jour mais pas de quoi se plaindre) côté pêche nous avons eu la chance de voir tous les poissons recherchés avec une dernière nuit exceptionnelle pour la carpe !

Les premiers jours nous ratterons deux silures en pêchant à fond et une carpe cassée en 30 centième à une heure du matin.

Côté vif, les jeunes on assuré au feeder avec des brèmes records.

Pour le carnassier nous verrons trois black bass capturés aux leurres de surfaces et autant de ratés aux leurres souples en montage texan. Dommage, mais ce sont des choses qui arrivent... Nous avons profiter de l'après midi carnassier pour aller essayer de bouger un silure aux leurre sous une chaussée, mais rien à faire il faisait chaud dans l'après midi on en a pas vu la queue d'un seul... Mais une autre approche de la pêche au gros.

Pour la truite, des conditions de pêche difficiles, avec des eaux trés basses et claires, donc les poissons sont difficiles à approchés. Cependant mes trois élèves ont vite intégré les notions de dérive en nymphe et comptabiliseront tous plus de deux touches pour 5 truites sorties. Bravo ! Ce n'est pas une mince affaire en nymphe...

Et enfin une dernière nuit avec en renfort Patrick, frais et dispo qui a bien dormi les nuits précédentes... Nous apporte le soutien de trois cannes à carpes supplémentaire avec des moulinets montés pour les gros poissons. A 22h nos cannes étaient toutes en place il ne restait plus qu'à savourer un bon repas et attendre le réveil de la rivière...

Il ne s'est pas fait atttendre ! Vers 23h premier départ une petite carpe de 1kg a été ramenée et moins d'une heure plus tard, un gros départ sur une ligne tendu de l'autre côté du Tarn. C'est Willy qui parvient à se réveiller et à faire le combat coaché par Patrick. Qui tout deux vont me ramener ce poisson de 9kg, que j'irai chercher  dans les herbiers avec de l'eau jsuqu'au cou, un premier combat épique. Belle prise pour Willy et le groupe.

Un peu plus tard dans la nuit c'est Patrick qui vient directement me réveiller (n'y arrivant pas en m'appelant à l'aide ^^) il était au prise avec un grosse carpe et a été obligé de pauser la canne pour venir me chercher en renfort (sommeil de plomb il m'a surnomé...) et là il reprend le combat en canoé à 2h du mat sur le Tarn. De mon côté impossible de réveiller les jeunes (ils ne m'entendent pas !) et je vais chercher un deuxième canoé pour aller épuiseter ce beau poisson qui en fait voir de toute les couleures à Patrick. De retour au bord on valide la carpe à 15kg !!! Enorme ! Victorieux et heureux nous réinstallons les lignes et retournons nous allongés pour un dernier réveil en trompette avec une 16kg ce coup ci. Une nuit mémorable.

Quel plaisir au matin durant la séance photo d'avoir un départ au silure sur un montage au cassant. Un régal ! contrat rempli ;)

Côté bivouac :

 Durant le séjour nous ne nous laissons pas abattre ^^ c'est en groupe que nous établissons les menus et que nous allons faire les courses... Autant vous dire que j'ai pas réussi à leur vendre le mérite des courgettes ou des haricots verts en bivouac. 

Cela a plutôt été pâtes bolognaises, poulet grillé, patate à la braise, magret, salade de riz etc... Que des bonnes choses ^^

Ils ont pu expérimenter les toilettes sèches en nature. Et dormir dehors au bord de l'eau, de bonnes expériences me semble t'il...

 

Remerciements :

Tout d'abord je tiens à remercier Willy, Mattéo, Guillaume et leurs parents pour leur confiances et leurs bonne humeur au bord de l'eau et au coin du feu... Ensuite je tiens à remercier la famille Baujard pour leur accueil chaleureux et l'accompagnement de Paul pas avares pour deux ronds en conseils. Merci également à mon collègue Patrick, pour sa confiance en la pêche, son énergie (car il a passé une nuit blanche), son expertise qui nous a aidé à terminer en beauté. Enfin merci à ma compagne Lydia qui nous a fait un ravitaillement et un délicieux gateau pour le dessert et quelques photos du bivouac...

Et merci à vous de m'avoir lu ^^